A quoi sert une tige de selle télescopique ?

Les tiges de selle télescopiques sont un des produits en vogue dans le monde du vélo, et plus particulièrement du VTT. Cet accessoire, parfois considéré comme un gadget lorsque les premiers modèles sont sortis, s'affirme maintenant comme un incontournable et permet d'améliorer confort et performance.

Comment choisir une tige de selle télescopique ?

Un certain nombre de paramètres sont à prendre en compte tel que :

  1. Diamètre et longueur de la tige.
  2. Choix de la technologie
  3. Quelle débattement choisir ?
  4. Routage des cables, les choix possibles.

Pour cela, on vous concocté un guide pour bien choisir sa tige de selle télescopique.

Choisir sa tige de selle télescopique

Qu'est-ce qu'une tige de selle télescopique, quelle est son histoire ?

Une tige de selle télescopique est un élément qui vient remplacer le tube de selle classique en s’insérant de la même manière dans le cadre. La particularité de cette tige de selle est qu'elle est réglable en hauteur même lorsque vous êtes en train de pédaler.

Une tige de selle est composée de deux tubes : le premier est enfoncé dans le cadre, et le second, reliant le cadre à la selle, glisse à l'intérieur du premier. Un levier (voire une commande sans fil) situé sous la selle ou sur le guidon permet de régler la hauteur de la selle très facilement. Si vous êtes assis sur la selle, elle se baissera, et si vous vous relevez elle remontera.

Enfin, sachez qu'il existe principalement deux types de mécanisme reliant la tige télescopique et le levier de contrôle : mécanique par câble, ou hydraulique.

Si les premiers modèles fonctionnels ont fait leur apparition au début des années 2000, il faudra cependant attendre les premiers produits signés par Rockshox vers 2010 pour que l'utilisation se démocratise. La fiabilité grandissante des tiges de selle télescopiques et le constat de l'amélioration des performances font que tous les vélos modernes de milieu de gamme et plus en sont équipés.

Une tige de selle télescopique, est-elle indispensable en VTT ?

Comme pour de nombreuses innovations, la réponse est non. Mais une fois que vous aurez goûté à une tige de selle télescopique, il sera difficile de revenir en arrière. La fonction d'une tige de selle télescopique est de pouvoir adapter de manière quasi instantanée votre position sur le vélo. Vous pourrez ainsi vous relever en montée afin d'être plus à l'horizontale, ou vous tenir plus bas en descente afin d'abaisser votre centre de gravité ou d'améliorer votre équilibre. Certains modèles permettent des préréglages et donc de passer en une seconde de la position montée à la position descente avec une très grande précision.

Ai-je besoin d'une tige de selle télescopique ?

Pour répondre à cette question, il est nécessaire de regarder sur quels types de parcours vous allez évoluer, et le niveau de performance ou de confort que vous souhaitez. Si vous n'utilisez votre VTT que pour des balades sur des sentiers avec des pourcentages faibles, vous risquez fort de ne pas vous servir de votre tige de selle télescopique. Si par contre vous souhaitez maximiser vos performances et que vos sorties enchaînent descentes et montées avec des pourcentages élevés, alors une tige de selle télescopique sera d'une grande utilité, comme nous l'avons vu plus haut. Vous pourrez aller plus vite en descente en prenant moins de risques, et vous serez plus performant en montée avec une meilleure position. La polyvalence ainsi permise par votre tige de selle télescopique vous offrira la possibilité d'affronter n'importe quel terrain en toute confiance.

Les principales marques de tiges de selle télescopiques

Il existe des dizaines de fabricants de tiges de selle télescopiques. Voici une sélection de 6 marques dont les produits ont prouvé leur fiabilité et leurs performances, et avec un très bon rapport qualité-prix : BikeYoke, Rochshox, Magura, KS Kind Shock, B'Twin et XLC.

Utilisation et entretien d'une tige de selle télescopique

Le montage d'une tige de selle télescopique va pouvoir varier d'un modèle à l'autre, mais les étapes et éléments à installer sont globalement les mêmes.

  1. Le câblage : la première étape va concerner le câblage qui se fait maintenant presque exclusivement via l'intérieur du cadre en passant par les ouvertures prévues à cet effet. Le but sera de relier la commande située sur le cintre, à droite ou à gauche, à l'extrémité basse de la cartouche qui s’insérera dans le cadre. Chaque fabricant vous fournira une notice afin de définir le niveau de tension idéal du câble, ou la bonne longueur de conduite hydraulique. Si le câblage n'est pas possible sur votre cadre, optez pour des modèles sans fil fonctionnant sur télécommande ou avec un levier placé sous la selle (mais qui est bien moins pratique).
  2. Installation de la commande : les commandes peuvent être verticales ou horizontales, certaines sont même compatibles avec des leviers de freins. Afin de passer d'une hauteur de selle à l'autre dans de bonnes conditions, vous devrez déterminer avec précision où mettre la commande de la tige afin que l'opération soit simple et intuitive.
  3. Réglage : les réglages d'une tige de selle télescopiques se font principalement au niveau de la partie inférieure de la tige (celle qui s'insère dans le cadre). Vous devrez l'ajuster en fonction de la position haute de la selle afin que votre jambe soit en extension idéale. La meilleure option est que la tige supérieure soit en butée en position haute, vous aurez ainsi juste à attendre que la selle remonte complètement avant de vous appuyer dessus. Enfin, vous pourrez agir sur l'inclinaison de la selle. Certaines tiges possèdent des réglages complémentaires comme la pression qui peut être personnalisée. Les modèles sans fil permettent de programmer différentes hauteurs, à vous de faire des tests pour déterminer celles qui vous conviennent le mieux.

Afin d'utiliser tout le potentiel des tiges de selle télescopiques, vous devrez apprendre à l'utiliser correctement. La position haute permet de transmettre beaucoup de puissance dans les pédales en mettant vos jambes dans la meilleure configuration. Cette position sera adaptée aux portions plates et montantes. Au contraire, vous devrez passer en position basse en descente afin d'avoir un centre de gravité plus reculé et près du sol, et de ne pas être gêné par la selle durant les passages techniques.

Comment entretenir une tige de selle télescopique ?

La durabilité d'une tige de selle télescopique est déterminée en grande partie par un bon entretien. Pour mettre toutes les chances de votre côté, et éviter de remplacer les pièces importantes (et coûteuses), vous devrez respecter la fréquence suivante et procéder aux vérifications indiquées :

  • A chaque sortie : enlevez les débris et poussières de la tige de selle afin de prolonger la durée de vie des joints anti-poussière, vérifiez qu'il n'y a pas de rayures pouvant contaminer la tige inférieure et contrôlez la pression hydraulique via la commande.
  • Toutes les 50 heures : retirez la tige du cadre, vérifiez son état et, selon les modèles, appliquez une nouvelle couche de graisse (ce qui réduira les frottements). Remplacez le cas échéant les éléments soumis aux frictions.
  • Une à deux fois par an, toutes les 200 heures ou tous les 1000 kilomètres : vérifiez les joints afin de prévenir toute fuite d'huile ou d'air, vérifiez l'état des câbles et inspectez la commande.

Notez que cette fréquence peut varier en fonction de votre rythme de sorties, du type de terrain sur lequel vous évoluez ainsi que des conditions météorologiques qui seront plus ou moins contraignantes pour votre équipement.

La plupart des fabricants de tiges de selle télescopiques fournissent des kits d'entretien, à l'instar de RockShox qui propose des kits 200 heures et 600 heures pour son modèle Reverb avec notamment les pièces qui s'usent normalement et qui sont à remplacer.

Durant vos sorties, il est important d'être à l'écoute de votre vélo en général, et de votre tige de selle en particulier. Si vous entendez un bruit inhabituel ou ressentez une friction trop importante, recherchez d'où vient le problème avant qu'il ne s'aggrave. En effet, un dysfonctionnement de votre selle peut vous mettre en danger.

Enfin, équipez-vous d'outils de bonne qualité afin de prolonger la durée de vie des visseries de votre tige, et consultez bien les notices d'utilisation qui vous indiqueront les étapes de montage / démontage à respecter.